Le 11 novembre 2014

11/12/2014 10:20

Après l'office religieux célébré par le père de Coapont, suivi du  recueillement devant le tableau des « Morts pour la France » de tous les conflits (14/18-39/45-A F N ) , les participants se sont retrouvés devant la Mairie pour le défilé vers le monument aux morts. C'est  sous une pluie diluvienne, que plus de 300 personnes ont assisté au premier centenaire de la guerre 14/18. La présence de nombreux enfants et de leurs enseignants qui, sous la direction de monsieur le maire Joseph Levée, ont entonné une vibrante « Marseillaise » donna à cette cérémonie une touche toute particulière. La lecture de la lettre d'un enfant de huit ans à son père parti combattre dès les premiers mois de la mobilisation, puis celle d'un poilu s'interrogeant sur la pertinence de sa présence dans les tranchées, suscitèrent une très grande émotion parmi l'assistance. Après le dépôt de gerbes, puis l'appel des 28  plaintelais morts en 1914, un enfant déposait une fleur devant le monument, puis Francis Courcoux, président local de l'UNC fit l'appel des morts de tous les conflits inscrits sur le monument. En clôture de cette commémoration, Monsieur le Maire a eu l'honneur de décorer deux anciens combattants d'Afrique du Nord (Guy Le Moine et  Louis Berthelot) du titre de reconnaissance de la nation,  alors qu'au vin d'honneur offert par la municipalité, l'adjudant-chef Lucas (Gendarmerie de Quintin) remettait
 au maréchal des logis-chef  Michel Simon,  la médaille « Argent » de la défense nationale.